The We and the I – Critique


theweandthei

Titre Original: The We And The I
Genre: Drame
Date de Sortie: 12 Septembre 2012 (France)
Durée: 1h43
Réalisateur: Michel Gondry

Avec: Michael Brodie, Teresa Lynn, Raymond Delgado, Jonathan Ortiz, Jonathan Scott Worrell, Alex Barrios, Laidychen Carrasco, Meghan Murphy, Chenkon Carrasco, Jacob Carrasco, Konchen Carrasco, Raymond Rios, Kenneth Quinones, Amanda Mercado, Manuel Rivera, Jillian Rice, Chantelle-Lisa Davis

theweandthei2

Synopsis:

C’est la fin de l’année. Les élèves d’un lycée du Bronx grimpent dans le même bus pour un dernier trajet ensemble avant l’été. Le groupe d’adolescents bruyants et exubérants, avec ses bizuteurs, ses victimes, ses amoureux… évolue et se transforme au fur et à mesure que le bus se vide. Les relations deviennent alors plus intimes et nous révèlent les facettes cachées de leur personnalité…

 theweandthei3

 Meilleure Scène:

Le film est à lui seul une longue scène racontant plusieurs histoires plus ou moins liées. Cela tombe bien: c’est une scène excellente jouée astucieusement par des amateurs dans un décor qui prend vie dès son remplissage. Teresa, la fille ronde qui a séché les cours tout le dernier mois , refait surface et subit la moquerie de tous même de ses amis dont Michael, le chef des lascars qui font la loi dans le bus. Ces deux personnages principaux de The We and The I vont se révéler attachants et poignants. Et ils sont entourés de toute une pléiade de personnages autant différents que intéressants. Deux moments marquants en ressortent tout de même: lorsque le couple gay de latino dévoilent publiquement un lourd secret qui assombrit leur relation et lorsqu’on découvre le lien qui unit Teresa et Michael avec Laidychen la peste des lieux….

 theweandthei4

Lieu de tournage: Bronx (USA)

Meilleur personnage: Teresa jouée par Teresa Lynn

theweandthei5

 

Ce bus-movie réalisé par un français, Michel Gondry, se passe entièrement dans un bus en suivant son trajet en partant d’un lycée du Bronx à l’heure de sortie des classes, et même dernier jour avant les vacances, jusqu’à son terminus. On découvre cette bande de jeunes interprétés par de vrais lycéens qui ne sont pas du tout acteurs en apportant chacun un peu de leur propre vie pour composer leur rôle attribué. D’ailleurs ils portent tous leurs prénoms dans ce film. Il tient d’ailleurs très bien son titre « The We and The I » car on voit la facette de ces gamins aux caractères trempés ou effacés, se dévoiler au fil des dessertes. En effet, sous l’effet de groupe, ils portent toutes et tous un masque (The We) qui tombe au fil de l’histoire car des protagonistes descendent du bus au fur et à mesure en pleine storyline et cela sans que l’on ne connaisse jamais leur issue. Mais la mise en scène réussit brillamment pour que chaque sortie ne nous laisse pas sur notre faim.

Attention c’est un film construit que sur des dialogues qui s’entremêlent toujours dans le même décor accompagnés de quelques flash visuels pour nous permettre de comprendre les histoires évoquées par ces jeunes. Ils sont une bonne quinzaine à prendre à tour de rôle le devant de la scène mais à aucun moment on ne s’y perd dans ce brouhaha. C’est comme si on était un passager de ce bus parmi eux et à les voir évoluer jusqu’à nous faire dévoiler leur vraie personnalité (The I) dès que les groupes d’ami(e)s se désunissent via les arrêts qui expirent les passagers vers l’extérieur. La conductrice (qui l’est dans la vie réelle également) fait aussi partie de ce casting! Ceux qui sortent du lot sont entre autres le caïd de la bande de racailles, la grosse dont tout le monde se moque, le couple gay, la métisse asiatique canon qui se la pète, le mythomane qui croit être une star, le guitariste lover, la fille modèle forcée par son père de porter un water bra etc… Ce long métrage indépendant a cette faculté de transmettre toutes les émotions! Bouleversant, drôle, énervant, touchant, il ne fait échec qu’à l’indifférence! On en ressort grandi d’avoir eu cette chance d’être entré temporairement dans la vie de ces ados du Bronx.

Note:  9/10

theweandthei6

BANDE ANNONCE:

theweandthei7

theweandthei8

Publicités

4 réflexions sur “The We and the I – Critique

  1. Ping: Mon Top 100 Cinéma part. 5 (60 à 51) | La 7ème Séance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s