Effraction – Critique


effraction

Titre Original: Trespass
Genre: Drame/Thriller
Date de Sortie: 14 Octobre 2011 (USA) / 18 Juillet 2012 (France)
Durée: 1h31
Réalisateur: Joel Schumacher

Avec: Nicolas Cage, Nicole Kidman, Ben Mendelsohn, Liana Liberato, Cam Gigandet, Jordana Spiro, Dash Mihok, Emily Meade, Nico Tortorella

effraction2

Synopsis:

L’existence de la famille Miller peut sans problème passer pour idéale. Kyle, négociant en diamants, et Sarah, architecte, vivent confortablement avec leur fille Avery, une adolescente un peu rebelle, dans une luxueuse demeure ultra sécurisée que Sarah a d’ailleurs dessinée. Un soir, après une dispute avec sa mère, Avery monte s’enfermer dans sa chambre. Lorsque deux policiers se présentent à la propriété en demandant à voir tout le monde, les Miller s’aperçoivent qu’Avery est partie… Kyle ouvre pour accueillir les policiers, et le cauchemar commence…

 effraction3

Meilleure Scène:

Difficile de dégager une scène d’un huis clos qui correspond en fait à une longue et unique séquence plantée dans un même décor: une grande maison de luxe à faire rêver n’importe qui. Mais un moment fort du film est sans aucun doute l’effraction violente des braqueurs qui semblent efficacement sans pitié vis à vis de cette famille de riches. Le rendu de ce moment est à la fois réaliste et spectaculaire!

effraction4

Point Fort:

La violence est le maître mot de ce long métrage. La qualité de l’image permet à chaque moment brutal de frapper le spectateur et de l’atteindre à travers des actions brillamment maîtrisées,à la fois par des acteurs très convaincants et par une réalisation domptant sans faute la mise en scène. Les gros plans servent positivement ce film…

effraction5

Point Faible:

Nous sommes en 2012 et le film de Joel Schumacher a bien une décennie de retard. Difficile de ne pas comparer avec d’autres films du genre qui ont très bien fonctionné par le passé. C’est ce qui fait que Effraction a une évolution classique. Le dénouement n’est donc pas l’élément qui pourrait nous surprendre.  Mais ce n’est pas pour autant qu’il soit démuni de coups de théâtre inattendus, bien au contraire…

 effraction6

Effraction est finalement une agréable et bonne surprise que je ne voyais pas du tout venir. Nicolas Cage reprend enfin du poil de la bête après ses nombreux échecs cinématographiques assez navrants et Nicole Kidman fait ressurgir une facette d’elle qu’elle avait déjà utilisée dans le film Calme Blanc auprès de Billy Zane: une vraie victime qui va développer un courage inespéré pour ce genre de personnage. Ce scénario n’a que pour majeur défaut d’être projeté sur grand écran avec des années de retard lorsque l’on connaît déjà Panic Room, Funny Games entre autres… Il emprunte certes un schéma des plus classiques mais il délivre sans avarice une pléiade de rebondissements!

Note:  7/10

BANDE ANNONCE:

 effraction7

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s