Ma série addiction (part. 1) – Dossier


Drogué de cinéma, comment j’ai pu devenir en parallèle accroc aux séries essentiellement américaines et parfois anglaises, canadiennes voire australiennes. Qu’est ce qui a fait, qu’après avoir bouffé des épisodes durant 25 ans de ma vie, je peux être encore à ce jour dingue de show tels que True Blood ou encore The Walking Dead. Un gros retour en arrière s’impose pour que j’analyse cette addiction qui écourte mes nuits!

 sa2

Lors de mes 10 premières années, j’étais scotché devant la télévision. Je ne ratais aucun dessin animé. Je suis de la génération Goldorak/CandySpectreman (une sorte de bioman avant-gardiste) est en fait la première série que je suivais assidûment.  A l’époque , les effets spéciaux assez basiques ne choquaient pas. On s’y faisait et on y croyait à ces monstres en carton… Mais cela ne m’arrachait pas aux séries animées pour autant. Et ce n’est ni Zora la rousse, ni Belle et Sébastien et ni la Petite maison dans la prairie qui vont réussir à me détourner même si je prenais plaisir à les regarder.

sa3

Quand arriva Zorro, filmé en noir et blanc, j’ai compris à ce moment là que c’était la série de trop! Je n’étais pas encore prêt pour ce genre de média qui filmait de vrais hommes et femmes pour raconter une histoire! Il fallait me laisser tranquille avec les Albator, Ulysse, Jayce et compagnie!!!

sa4

Finalement, toujours dans le contexte jeunesse, ce sont les séries sitcom familiales qui vont éveiller mon sens débutant sériephile. Et cela commence avec Punky Brewtser, cette jeune fille aux taches de rousseur, abandonnée par sa mère dans un supermarché et adoptée suite à cela par un vieil homme riche. C’était à la fois drôle et touchant et je sentais vraiment que ces personnages faisaient partie de mon quotidien à force de les suivre chaque semaine sur le poste de télévision de la maison. Vont suivre par la suite Arnold et Willy ainsi que Ricky ou la belle vie qui vont assez vite me passionner! Mais c’est le Cosby Show, que je retrouvais tous les soirs à 20h avant de passer à table, qui va réellement me faire comprendre qu’il existe un univers de série non animée et qu’il est grand temps que je m’y colle de plus près!

sa5

En parallèle, ma mère enregistrait sur K7 vidéo une très grande série légendaire: Dallas.  Il m’arrivait de regarder en coup de vent avec elle ce feuilleton. Mais les dialogues étaient trop difficiles d’accès pour moi. Le pétrole par ci, les magouilles par là… Pourtant je sentais que c’était captivant à causes des rebondissements qui semblaient passionner ma maman. Je n’ai de souvenir de cette époque là que des visages de Jr , Bobby, Sue Ellen, Pamela et la jeune blonde Lucy Ewing… Je comprenais juste que JR était le méchant de l’histoire… Mais je n’étais pas encore prêt…

sa1

En même temps, il y’avait les séries du dimanche que je suivais avec mon père avec les classiques Magnum ou encore Starsky et Hutch entre autres. Mais c’est le couple Jonathan et Jennifer Hart de Pour l’amour du risque qui retenait très facilement mon attention! Cependant, je constatais assez vite que ce n’étais pas un désastre si je loupais un épisode pour la compréhension de l’histoire. En effet celle-ci était bouclée à la fin de chacun de ses épisodes. C’est ce qu’on appelle des standalones.

Ce n’est qu’ensuite que je compris qu’il existait un autre genre de série qui se développait sous un schéma d’un tout autre genre empruntant cette fois-ci un fil rouge imposant une visualisation des épisodes dans un ordre unique car ils dépendaient tous des un des autres. Je m’en souviens encore car cela a marqué mon esprit à tout jamais même si aujourd’hui j’en rigole!

sa7

J’étais malade donc mes parents m’avaient dispensé d’aller à l’école. J’étais allongé dans le salon. Ma mère devait faire les courses et je regardais la télévision allumée sur la chaîne à laquelle le magnétoscope était en train d’enregistrer. Il y’eut cet épisode de Falcon Crest, que je suivais de très loin (comme Dallas auparavant) et l’épisode se termine sur un cliffhanger détonnant (certainement un season finale) où Julia, l‘une des actrices, semblant vouloir se venger, se rendit à un gala où se trouvait tous les personnages principaux de la série. Et là, la lumière s’éteint et on l’entend tirer 2 coups de feux. Des cris sont issus de la fête mais on ne voyait rien de plus. C’était la fin de l’épisode! J’étais choqué et abasourdi! Je n’avais qu’une hâte: que ma mère rentre pour que je lui apprenne cette nouvelle comme si cela s’était produit en réalité! En fait, j’étais donc prêt à la spoiler sans scrupules… un acte qui serait condamnable par tout sériephile aujourd’hui:p.

sa8

Mais ce sentiment de traumatisme entremêle de joie n’allait pas s’estomper là! Effectivement, le visionnage s’enchaînait sur un épisode de Dynastie, une autre saga feuilletonnante que je ne connaissais que visuellement à travers ces visages familiers qu’il m’arrivait de croiser via cette télévision. Et le season finale se terminait par la fameux massacre au mariage d’Amanda , la fille de Alexis et Blake Carrington! Un vrai bain de sang s’offrait à mes yeux! La dernière image montrait tous les corps au sol, sans vie avec du sang partout! Ma mère rentrée, la première chose que je m’empressais de lui dire, c’était que tous les gens de Dynastie étaient morts tués!

Je ne le savais pas encore à ce moment là mais c’est ce déclic mémorable qui va me rendre accroc aux soap-operas et cela via et grâce à ma maman!

A suivre dans la partie 2 avec Cote Ouest, V , Cosmos 1999, Santa Barbara etc …

asuivre

 

Publicités

4 réflexions sur “Ma série addiction (part. 1) – Dossier

  1. Ping: Ma série addiction (part. 2) – Dossier | La 7ème Séance

  2. Ping: Ma série addiction (part. 3) – Dossier | La 7ème Séance

  3. Waouh….même generation, j’ai l’impression de me retrouver dans ton récit, dans toutes ses séries animés ou non qui ont forgés mon addiction, comme toi ^^au série ! allez j’attaque la suite de ton récit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s