Requiem for a Dream – Critique


rfad1

Titre Original: Requiem for a Dream
Genre: Drame
Date de Sortie: 27 Octobre 2000 (USA) / 21 Mars 2001(France)
Durée: 1h42
Réalisateur: Darren Aronofsky

Avec: Ellen Burstyn, Jared Leto, Jennifer Connelly, Marlon Wayans, Christopher McDonald, Louise Lasser, Marcia Jean Kurtz

rfad2

Synopsis:

Harry Goldfarb est un junkie. Il passe ses journées en compagnie de sa petite amie Marion et son copain Tyrone. Ensemble, ils s’inventent un paradis artificiel. En quête d’une vie meilleure, le trio est entraîné dans une spirale infernale qui les enfonce toujours un peu plus dans l’angoisse et le désespoir. La mère d’Harry, Sara, souffre d’une autre forme d’addiction, la télévision. Juive, fantasque et veuve depuis des années, elle vit seule à Coney Island et nourrit dans le secret l’espoir de participer un jour à son émission préférée. Afin de satisfaire aux canons esthétiques de la télévision, elle s’astreint à un régime draconien. Un jour, elle le sait, elle passera de l’autre côté de l’écran.

 
rfad3

Ce long métrage raconte de manière inquiétante les résultats de la dépendance à toute drogue (héroïne, médicaments etc….). Il met en avant quatre personnages plus ou moins différents. Il y’a tout d’abord la mère de famille, jouée par une Ellen Byrstin incroyable dans son jeu incontestablement concluant, qui est droguée dans un premier temps à son vieux poste de télévision. Elle rêve de participer à une émission de jeu. Et pour cela, elle est prête à tout (régime draconien, prise de médocs etc…). Il y’a ensuite son fils, joué par le chanteur de 30 Seconds to Mars, alias Jared Leto, un junkie entraînant sa petite amie, qui n’est autre que l’exquise Jennifer Connelly, qui joue là certainement l’un des meilleurs rôles de sa carrière, et leur meilleur ami sous les traits de monsieur Scary Movie: Marlon Wayans qui est rarement vu malheureusement dans la peau d’un personnage dramatique…

 
rfad5


Darren Aronofsky réussit avec Requiem for a dream à mettre en scène la déchéance des quatre protagonistes  sans difficultés. A travers des images pseudo-subliminales à la fois glauques et dégoûtantes  il exprime aisément la descente aux enfers de ses héros issu d’un casting brillant et convaincant. De plus la bande son, qui est en fait l’âme du film, est tout simplement magistrale, troublante et enivrante   Ceci dit, ce film qui ne démérite pas, est trop sombre et ce n’est pas le dénouement qui risque de nous apaiser après avoir participé à vivre avec Sarah, Harry, Marion et Tyrone leur chute fatale. Quatre destins, et donc chemins, très différents qui nous laissent un goût amer même s’il faut très bien reconnaître que le réalisateur atteint son but de choquer par la réalisme terrifiant de son produit. C’est donc un film culte mais qui risque de faire mal aux âmes sensibles car très déroutant….

Note:  7/10

BANDE ANNONCE:

 
rfad6

Publicités

2 réflexions sur “Requiem for a Dream – Critique

  1. Un des films les plus dérangeant que j’ai vu … sentiment de mal-être qui ne m’a pas quitté une semaine durant après le visionnage (chocked)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s