Vertige – Critique


ver1

Titre Original: Vertige
Genre: Horreur/Thriller
Date de Sortie:  24 Juin 2009 (France)
Durée: 1h30
Réalisateur: Abel Ferry

Avec: Fanny Valette, Johan Libéreau, Raphaël Lenglet, Nicolas Giraud, Maud Wyler, Justin Blanckaert

ver2

Synopsis:

Poussé par un désir d’aventure et l’envie de se retrouver, un groupe d’amis se lance sur une via ferrata, une voie d’escalade en haute montagne. Pour Chloé, Guillaume, Fred, Karine et Loïc, le vertige des sommets et celui de sentiments enfouis va vite compliquer le voyage, d’autant qu’ils découvrent avec horreur qu’ils ne sont pas seuls… L’expédition va rapidement virer au cauchemar.

 
ver4


Vous connaissez certainement ma petite allergie au cinéma français que j’assume amplement. Il m’arrive quand même de faire l’effort de visionner certains films made in France mais cela est parfois surhumain. Mais dans ce cas, c’est sous les conseils d’un blogueur cinéphile (Wildgunslinger) que j’ai pu regarder Vertige de Abel Ferry. J’avais un petit à priori à cause de l’affiche qui me faisait penser à une copie de Vertical Limit ou Cliffhanger façon horreur. En fait il s’agit tout simplement d’un survival mettant en scène une chasse à l’homme plutôt efficace avec des acteurs frenchies qui s’en sortent plutôt bien même s’il faut l’avouer que les seconds rôles ne sont pas trop travaillés et fouillés. Mais bon, cela même les américains n’y arrivent pas toujours pour ce genre de film. Les deux héros par contre, joués par Fanny Valette et Johan Libéreau, évoluent lentement mais sûrement tout le long du scénario. On retrouve également Raphaël Lenglet de la série Les Bleus ….


ver5

 
La tension est vraiment palpable avec ce long métrage d’autant plus que ce sont deux dangers qui guettent continuellement cette bande d’amis venus s’éclater une belle journée en faisant de l’escalade.   Car d’une part, ils ne sont pas seuls: un tueur, qui semble connaître le territoire sur le bout des doigts,  les colle aux fesses; et d’autre part ces montagnes qui vont se révéler être effrayantes en coinçant ses victimes…  C’est sans compter aussi du vertige de l’un des protagonistes capable de les mettre en péril au moindre instant… Non pour un film français, tourné en caméra RED (numérique 4K), c’est une belle surprise même s’il n’est pas exempt de défauts tels que le survol de certains personnages et une conclusion assez rapide et facile. En tout cas, c’est bien la première fois qu’un film français réussit à me mettre la pression….

Note:  7/10

BANDE ANNONCE:


ver6

Publicités

3 réflexions sur “Vertige – Critique

  1. J’ai vraiment adoré la 1ère partie, le rendu est étonnant, j’ai eu le vertige au moment de la traversée du pont…d’ailleurs je réalise que la 4K est vraiment un super outil, bien plus efficace que la 3D! C’est cette technologie qu’il faut développer.

    Et Fanny Valette au fait? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s