Oblivion – Critique


ob1

Titre Original: Oblivion
Genre: Science-Fiction
Date de Sortie: 19 Avril 2013 / 10 Avril 2013 (France)
Durée: 2h04
Réalisateur: Joseph Kosinski

Avec: Tom Cruise, Morgan Freeman, Olga Kurylenko, Andrea Riseborough, Nikolaj Coster-Waldau, Melissa Leo, Zoe Bell

ob2

Synopsis:

2077 : Jack Harper, en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, est en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Suite à des décennies de guerre contre une force extra-terrestre terrifiante qui a ravagé la Terre, Jack fait partie d’une gigantesque opération d’extraction des dernières ressources nécessaires à la survie des siens. Sa mission touche à sa fin. Dans à peine deux semaines, il rejoindra le reste des survivants dans une colonie spatiale à des milliers de kilomètres de cette planète dévastée qu’il considère néanmoins comme son chez-lui. Vivant et patrouillant à très haute altitude de ce qu’il reste de la Terre, la vie « céleste » de Jack est bouleversée quand il assiste au crash d’un vaisseau spatial et décide de porter secours à la belle inconnue qu’il renferme. Ressentant pour Jack une attirance et une affinité qui défient toute logique, Julia déclenche par sa présence une suite d’événements qui pousse Jack à remettre en question tout ce qu’il croyait savoir. Ce qu’il pensait être la réalité vole en éclats quand il est confronté à certains éléments de son passé qui avaient été effacés de sa mémoire. Se découvrant une nouvelle mission, Jack est poussé à une forme d’héroïsme dont il ne se serait jamais cru capable. Le sort de l’humanité est entre les mains d’un homme qui croyait que le seul monde qu’il a connu allait bientôt être perdu à tout jamais.

ob3 

Après avoir réalisé Tron, l’héritageJoseph Kosinski adapte ici sur grand écran son propre roman graphique futuriste. De par sa photographie d’une qualité irrévocable, Oblivion met l’accent ouvertement sur les décors dévoilant de somptueux paysages et sur ses comédiens (hormis l’héroïne), et plus particulièrement Tom Cruise. À 50 ans, il est au top de sa forme! Débordant d’énergie, il est difficile de le croire aussi âgé… Après un détonnant Jack Reacher, il revient sous les traits d’un Jack Harper, dévoué pour la cause humaine et la survie de sa race. On le voit évoluer sur notre planète déserte ayant visiblement subit des dégâts monstrueux provoqués vraisemblablement par une attaque extra-terrestre… On s’attache de suite à ce héros en quête de savoir tout comme d’identité. N’étant pas du tout fan de Tom Cruise, il ne m’aura pas agacé une seule fois tout le long du film…. De plus la bande son est fabuleuse et prenante! Elle nous est servie principalement par M83.

ob5

D’excellents acteurs entourent Tom Cruise. Son personnage vit avec Vika sur la Tour artificielle perchée dans la troposphère. Cette rouquine est interprétée par Andrea Riseborough (Shadow Dancer) qui est selon moi le poids fort féminin de ce long métrage. À la fois concubine actuelle et partenaire de mission de Jack Harper, Vika semble être le « cerveau » du duo en prenant les commandes sur place tandis que le gars patrouille sur le terrain. C’est une femme très énigmatique dont on prend plaisir à deviner si elle sera fatale ou pas pour le protagoniste. Donc un rôle plutôt intéressant. Par contre, le personnage féminin principal voulu de l’histoire est jouée Olga Kurylenko (le sosie de Catherine Zeta-Jones en version jeune :p), qui est l’inconnue venant se crasher sur la planète. Elle va intriguer Jack Harper mais ce rôle sera au final sans consistance. Ce n’est pas que l’actrice joue mal mais sa storyline ne l’aide pas vraiment à se rendre compatissante… On retrouve également Morgan Freeman en leader d’un camps rebelle, côtoyé par deux personnages d’action Nikolaj Coster-Waldau (Jaime Lannister de Game Of Thrones) et Zoe Bell (la cascadeuse lancée par Quentin Tarantino) qui pour cette dernière ne placera aucun mot… Puis, il y’a aussi la très bonne actrice Melissa Leo dans la peau d’un agent de liaison entre le couple terrestre et le reste de la population humaine basée sur un satellite de Saturne. Je ne spoilerai rien pour ne pas gâcher plusieurs effets de surprise mais Oblivion est, après Prometheus, une réussite dans le domaine de la Science-Fiction cinématographique. C’est donc à ne rater sous aucun prétexte!

Note:  8/10

ob6

BANDE ANNONCE:

 ob7

Publicités

4 réflexions sur “Oblivion – Critique

  1. Tu connais déjà mon point de vue…
    Concernant Andrea Riseborough, tout le monde la trouve bonne dans ce film, sans doute parce qu’en face il y a une mauvaise actrice…parce que je la trouve assez moyenne pour ma part, pas du tout transcendante.

    Olga ne ressemble toujours pas à Catherine…il faut arrêter de voir des sosies partout Hakim, tu deviens comme @evilashymetrie là…

  2. Comme toi, j’ai trouvé Andrea Riseborough hypnotique, avec un rôle qui subjugue, vraiment. Quant à Olga Kurylenko, que j’adore, j’ai aimé son côté très nature et peu apprêté même si, comme tu le soulignes, son rôle n’est pas forcément transcendant, loin de là.
    Le film reste un pur bijou photographique, dans lequel je me suis plongée avec plaisir. Une très jolie claque ciné dans mon paysage 2013. Tom Cruise est effectivement au top.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s