Infectés – Critique


inf1

Titre Original: Carriers
Genre: Drame/Horreur
Date de Sortie: 11 Décembre 2009 (UK) / 26 Mai 2010 (France)
Durée: 1h24
Réalisateur: David Pastor, Alex Pastor

Avec: Lou Taylor Pucci, Chris Pine, Piper Perabo, Emily VanCamp, Christopher Meloni, Kiernan Shipka, Ron McClary, Mark Moses

inf2

Synopsis:

Quatre jeunes gens foncent sur l’autoroute en direction de l’océan, mais ils ne sont pas en route pour des vacances : ils tentent d’échapper à la fin du monde… L’espèce humaine est menacée par un virus mortel. Plus personne n’est à l’abri. Pour tenter d’échapper à la pandémie, Danny, son frère Brian, sa petite amie Bobby et une amie d’école, Kate, font route vers le sud-ouest des États-Unis. S’appuyant sur un souvenir d’enfance, Danny est convaincu qu’ils trouveront un refuge sur une plage de surfeurs isolée du golfe du Mexique. Là, ils pourront vivre à l’abri en attendant de revenir au monde. Leurs règles sont simples : prendre uniquement des chemins détournés ; éviter à tout prix les contacts avec d’autres humains. Pourtant, au fur et à mesure, leur rêve de survie va se heurter à des choix qu’aucun d’eux n’est prêt à assumer. Ils vont vite découvrir qu’aucun virus n’est plus dangereux que la part d’ombre qui sommeille en chacun de nous…

inf3 

Ce film apocalyptique est de nationalité américaine bien que réalisé par les frères cinéastes espagnols Alex et David Pastor. C’est d’ailleurs la grippe aviaire qui les a inspiré pour mettre en scène les quatre protagonistes du film qui gardent une lueur d’espoir à la clé de leur survie basée sur un ensemble de règles à respecter à la lettre. Le concept est vraiment alléchant mais le produit final n’a rien d’horrifiant. Certes y’a parfois du sang et même des morts qui s’enchaînent mais le scénario avance lentement et s’appuie plutôt sur la psychologie des personnages pointant du doigt cette condition humaine qui va au fil de leurs mésaventures dévoiler la partie sombre qu’ils renferment chacun en eux…C’est un peu même à l’image de la série The Walking Dead pour la partie relationnelle des survivants mais sans le côté action! Les paysages sont aussi inquiétants qu’est l’atmosphère délivrée par la photographie. Et le virus fait penser un peu à celui de Contagion de Soderbergh.

inf7

Niveau casting, on retrouve plusieurs visages familiers. Chez nos quatre héros, on a Chris Pine (Star Trek) qui se coltine le rôle du frère aîné devenant assez vite la tête brûlée du groupe. Son frangin est Lou Taylor Pucci (vu récemment dans le remake 2013 de Evil Dead) qui confirme son innocence absolue en début d’histoire. Coté nanas, on retrouve la succulente Piper Perabo (Coyote Girls) qui est peut être celle qui n’en fait le plus qu’à sa tête. Puis la plus discrète et certainement plus maline est incarnée par Emily VanCamp. Pour celle-ci d’ailleurs je n’ai pas pu m’empêcher de penser à son rôle le plus célèbre qu’est Emily Thorne dans la série Revenge car elle y conserve les mêmes mimiques mais sans le côté machiavélique. Mais sa prestation reste honorable. On retrouve également Christopher Meloni (Oz, True Blood) en père protecteur. Sa fillette n’est autre que Kiernan Shipka, la fille de Don Draper dans la série Mad Men. Ces deux acteurs sont très convaincants et intrigants. D’ailleurs c’est lorsque les jeunes tombent sur eux que tout commence à partir en cacahuètes sans pour autant en accélérer le rythme. Si ce film a déçu beaucoup de cinéphiles c’est qu’on s’attend forcément à du gore et des frissons comme tout film du genre où une pandémie ramène à la terrible réalité des gens effrayés. Mais non ici, il faut prendre ce long métrage comme un drame plutôt qu’un film d’horreur! C’est donc sans aucune attente spéciale que j’ai pu apprécier Infectés qui s’affiche comme une mise en garde réaliste face à une situation de crise telle une contagion planétaire…

Note:  7/10

inf5

BANDE ANNONCE:

 inf6

Publicités

4 réflexions sur “Infectés – Critique

  1. j’aime bien les acteurs, je ne me suis pas ennuyé du tout, et j’aime donc ce film.
    Il joue la carte de l’émotion plus que du spectacle donc pour moi ça a fonctionné.

    Dans le genre « virus » je te conseille le trèèèèèèèèèèèèèèèès bon film PONTYPOOL !!!! un virus très particulier, très original ! =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s