The Bling Ring – Critique


br1

Titre Original: The Bling Ring
Genre: Drame
Date de Sortie: 21 Juin 2013 (USA) / 12 Juin 2013 (France)
Durée: 1h30
Réalisateur: Sofia Coppola

Avec: Katie Chang, Israel Broussard, Emma Watson, Claire Julien, Taissa Farmiga, Georgia Rock, Leslie Mann, Carlos Miranda, Gavin Rossdale, Stacy Edwards

_DSC9567.NEF

Synopsis:

À Los Angeles, un groupe d’adolescents fascinés par le people et l’univers des marques traque via Internet l’agenda des célébrités pour cambrioler leurs résidences. Ils subtiliseront pour plus de 3 millions de dollars d’objets de luxe : bijoux, vêtements, chaussures, etc. Parmi leurs victimes, on trouve Paris Hilton, Orlando Bloom et Rachel Bilson. Les médias ont surnommé ce gang, le « Bling Ring ».

br3 

Présenté au Festival de Cannes 2013 en ouverture de la section Un Certain Regard, The Bling Ring est le dernier film en date de la cinéaste Sofia Coppola (Virgin Suicides, Lost In Translation…). Orienté teen-movie et inspiré de faits réels, ce long métrage à la bande son efficace et punchy met en scène une bande de jeunes acteurs très jolies pour les filles et spécialement geek pour le seul gars. La photographie est aussi explosive que le soundtrack. Ce récit met le doigt sur cette vanité époustouflante qui transpire sur cette jeunesse assoiffée de reconnaissance à travers un paraître accentuant de surcroît une superficialité démesurée!  Ces ados sont prêts à tout pour cambrioler les maisons de stars people tels que Megan Fox, Orlando Bloom, Rachel Bilson, Lindsay Lohan, dans les seuls buts de se vêtir de la tête aux pieds de marques de luxe (Louboutins, Chanel etc…) ou de revendre bêtement sur le net le surplus volé tout en se vantant de leurs exploits auprès des proches de leur âge. Ils sont entraînés par la protagoniste incarnée par la métisse asiatique Katie Chang qui n’en est qu’à son troisième film sur grand écran. Inconnue au bataillon, elle impressionne par son sang froid et sa force de conviction auprès des autres de la bande. Ce qui est surprenant, c’est que bien que les héros soient antipathiques de par leurs actions, on réussit à les comprendre même sans adhérer à leurs délits. On prend vite conscience que cette jeunesse exposée est coincée dans ce monde jet-setaire qui promet gloire et succès à l’image des victimes de leurs cambriolages qui sont paradoxalement leurs idoles…

br5

Le Bling Ring est donc le nom donné par les médias à ce groupe de jeunes cambrioleurs dont Paris Hilton entre autres a été la victime. Et ce qui est osé, c’est que cette starlette apparaît dans le film en guest, en acceptant de laisser sa propre maison se faire filmer pour les besoins de l’histoire! Kirsten Dunst, l’actrice fétiche de la réalisatrice, fait un passage express en figurante également. Mais si ce film nous fait rappeler en divers points similaires Spring Breakers, il faut noter que le casting est pétillant et envoûtant même si on ne prend pas le temps de s’attarder sur chaque cas. On suit en fait d’entrée le seul mâle, interprété par Israel Boussard (The Chaperone), qui, rejeté par ses collègues de classe, se fait accepter par ces filles snobs qui vont l’embringuer dans ces vandalismes de luxe en jouant sur une amitié plus ou moins sincère. Il est certainement le plus terre à terre du Bling Ring guettant à tout moment la possibilité de se faire prendre sur le coup….

Chez les nanas, il y’a la sublime Emma Watson qui joue de son charme au maximum (le coup de la langue sur la piste de danse en chauffera plus d’un) sans jamais nous lasser tellement on en redemande! Elle a un rôle à contre emploi de celui de la sage Hermione de Harry Potter qui l’a fait connaître dans le monde entier. Elle manipule avec aisance quiconque la croise jusque sa mère jouée par une Leslie Mann aussi drôle que dans 40 ans Mode d’emploi. Et puis, il y’a également Taissa Farmiga (American Horror Story) en soeurette inconsciente à souhait et la blonde Claire Julien à la voix cassante qui ne sera pas l’exemple à suivre en conduite de voiture :p. Bref, sans en vraiment rien attendre, j’ai passé un excellent moment avec ces gosses évoluant de manière chaotique à travers une mise en scène impeccable alternant passages déchaînants et pauses au ralenti de plans caméra sur un visage ou un instant. Sofia Coppola signe donc avec The Bling Ring, un film détonnant qui pose un certain regard sur cette fascination perverse des strass et paillettes de la face cachée de Hollywood et cela tout en retenant notre curieuse attention…

Note:  8/10

br7

BANDE ANNONCE:

 br6

Publicités

6 réflexions sur “The Bling Ring – Critique

  1. …. mis à part le fait que ton article fait encore mieux la promotion du film que le synopsis et la bande annonce …. je dirais qu’il y a tout les ingrédients qui caractérisent les films que je n’irais jamais voir ….. mais étonnement celui-ci semble quand même attrayant et prometteur d’un bon divertissement ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s