The Bay – Critique


tb

Titre Original: The Bay
Genre: Science-Fiction/Horreur
Date de Sortie: 1 Mars 2013 (UK) / 19 Juin 2013 (France)
Durée: 1h24
Réalisateur: Barry Levinson

Avec: Kristen Connolly, Christopher Denham, Nansi Aluka, Frank Deal, Jane McNeill, Kether Donohue, Tim Parati, Anthony Reynold

tb2

Synopsis:

La petite ville côtière de Chesapeake Bay doit sa prospérité à l’élément aquatique. Lorsque deux biologistes français relèvent un affolant niveau de toxicité de l’eau et tentent d’alerter le maire, ce dernier refuse de semer la panique dans sa paisible cité. Inaction fatale, puisqu’une épidémie mortelle ne tarde pas à se répandre, qui voit les habitants se transformer en hôtes de parasites mutants qui prennent le contrôle de leurs esprits, tandis que Cheaspeake Bay sombre dans l’horreur.

 tb3

The Bay est un faux documentaire d’horreur de Barry Levinson, le réalisateur d’anciens films cultes tels que Sphère, Sleepers ou encore Harcèlement. Sans surprises, il s’agit encore une fois d’un found footage mais qui entremêle astucieusement les nombreuses vidéos amatrices issues de caméras de surveillance, téléphones portables, skype, appareils photos, reportages etc… 18 jours ont suffit pour tourner ce long métrage qui va certes à l’essentiel mais qui nous laisse sèchement sur notre faim arrivé à sa fin :p. Ceci dit, la psychose qui s’accentue au fil de ce drame terrifiant parvient à nous tenir en haleine et nous atteindre comme si on assistait là à une révélation cachée honteusement par les médias et gouvernements concernés pour étouffer ce pseudo génocide accidentel. Pour imaginer cette bactérie tueuse en pleine mutation, les scénaristes se sont inspirés d’un mangeur de langues de poissons, ou tout simplement un isopode, qui existe réellement, histoire d’effrayer le spectateur en frôlant la plausibilité!

tb5

Ce qui est intéressant ici, c’est que ce récit dénonce intelligemment l’irresponsabilité des gens à haute responsabilité  (pour jouer sur les mots :p) comme le maire de cette ville ou les entreprises polluantes et coupables de ce massacre. Coté casting, on retrouve la rousse Kristen Connolly, révélée par un autre film d’horreur, La Cabane dans les Bois. Il est cependant difficile pour elle de s’imposer à travers une telle mise en scène où on ne la voit qu’évoluer de manière passive face à cette apocalypse régionale. Un autre rôle féminin est plutôt mis en avant, c’est celui de la reporter débutante, qui a survécu à cette épidémie puisque c’est elle qui d’entrée, répond à une interview via webcam pour dénoncer cette affaire sanglante! Elle est jouée par Kether Donohue, aperçue récemment dans un tout petit rôle dans The Hit Girls. Elle est pour moi la révélation de ce long métrage. Un autre duo d’acteurs retient tout de même notre attention, c’est ce couple de plongeurs, qui enquêtent sur ce virus soupçonné et qui découvrent avec stupeur des larves bouffant les créatures aquatiques de l’intérieur. The Bay est de ce fait un found footage efficace allant droit au but mais qui nous abandonne un peu trop vite en fin de route, mais cela tout en nous maintenant nos poils hérissés tout le long …

Note:  7/10

tb6

BANDE ANNONCE:

 tb7

Publicités

7 réflexions sur “The Bay – Critique

  1. Bonne critique, je suis bien d’accord avec toi sur ce film ! Une belle surprise qui terrifie grâce à sa bonne utilisation du found footage et sa bonne utilisation du genre « contamination ». La bactérie est présentée comme une sorte de fantôme, quelque chose d’invisible et qui te tue de l’intérieur. C’est vraiment terrifiant et bien réalisé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s