Dark Skies – Critique


ds1

Titre Original: Dark Skies
Genre: Science-Fiction/Thriller/Horreur
Date de Sortie: 22 Février 2013 (USA) / 26 Juin 2013 (France)
Durée: 1h37
Réalisateur: Scott Stewart

Avec: Keri Russell, Josh Hamilton, Dakota Goyo, Kadan Rockett, J.K. Simmons, L.J. Benet, Rich Hutchman, Myndy Crist, Annie Thurman

ds2

Synopsis:

Dans une banlieue paisible, la famille Barrett voit soudainement sa vie basculer suite à des évènements étranges qui, chaque nuit, viennent troubler la tranquillité de sa maison. Lorsque leur fils cadet évoque un mystérieux « Ogre des sables » lui rendant visite le soir, le quotidien de Daniel et Lacy Barrett tourne alors au cauchemar : ils deviennent victimes d’inquiétants trous de mémoires, et de soudaines pertes de contrôle de leur corps. Ne trouvant aucun soutien autour d’eux, ils se retrouvent impuissants pour affronter ce qui va se révéler être une force extra-terrestre cherchant à s’emparer de leurs enfants…

 ds3

Non, nous n’avons pas affaire avec Dark Skies à un énième found footage même si le récit va imposer aux protagonistes l’emploi de caméras de surveillance pour comprendre ce qui leur arrive. Scott Stewart, le réalisateur de Priest et Legion, nous livre ici un thriller surnaturel bien efficace même s’il faut le reconnaître qu’il emprunte le chemin classique de tout film du genre (on peut penser à Signes, Phenomènes Paranormaux avec Milla Jovovich ou encore Rencontres du 3ème type). C’est ce qui le rend prévisible à plusieurs reprises. Mais il parvient à mettre la pression via une tension constante à cause de cette atmosphère angoissante qui s’installe au sein de cette famille vraiment sympathique nous poussant à nous inquiéter pour eux. Contrairement à ses deux autres films cités où il avait recours à une bonne dose d’effets spéciaux, le cinéaste a décidé avec ce long métrage de rester plus réaliste en n’abusant pas sur les trucages visuels made by computer ;). Le rendu devient plus terre à terre d’autant plus que l’enlèvement par des extra-terrestres est un phénomène qui fait partie des croyances de nombreux américains! Ayant bien pénétré dans la vie familiale de ces personnages, j’ai été frappé par quelques moments vraiment puissants et prenants. La chair de poule était donc au rendez-vous même si le scénario n’apporte rien de neuf dans ce genre cinématographique.

IMG_7155.CR2

La force de ce casting réside en l’interprétation brillante de Keri Russell, qui incarne la mère, certainement le personnage le plus lucide de l’histoire. Qui ne connaît pas cette actrice à la longue chevelure légendaire qui l’a rendu célèbre via la série Felicity! Récemment, on la retrouve même dans l’excellent feuilleton d’espionnage The Americans. Et avec Dark Skies, elle maintient et confirme son talent de comédienne tellement ses émotions sont maîtrisées au point d’être menées jusqu’au spectateur afin de les toucher! De plus, elle est secondée par des acteurs convaincants à commencer par celui qui joue le père et donc son mari, interprété par Josh Hamilton, vu dans Les Survivants. Il serait un peu le Scully du couple, ne voulant pas croire aux extra-terrestres tandis que sa femme prend plus une position Mulderienne ^^ . Les deux gosses sont vraiment épatants! L’aîné, Dakota Goyo, n’est autre que le gamin de Hugh Jackman dans Real Steel. Le cadet, Kadan Rockett, rappelle étrangement le petit garçon de Simetierre. Ils remplissent à merveille leurs fonctions de nous intriguer… À noter la présence de J.K. Simmons, l’acteur bluffant dans la série OZ en prisonnier raciste limite nazi. Dans Dark Skies, il est celui qui apporte des éléments de réponses aux parents de cette famille visiblement choisie par les créatures spatiales. Bref Dark Skies aurait eu plus de chance de faire du bruit s’il avait été tourné dix ans plus tôt mais l’ambiance glaçante et suffocante étouffant cette famille attachante ainsi que l’obscurité terrifiante de sa photographie en valent vraiment le détour!

Note:  7/10

ds6

BANDE ANNONCE:

 ds7

Publicités

4 réflexions sur “Dark Skies – Critique

  1. ….. le film m’emballe bien ….. même si il n’apporte rien de nouveau, ça fait du bien de recroiser ce genre de temps à autres …. (y en a pas beaucoup ces derniers temps) …. et celui-ci à l’air pas mal quand même …

  2. pour moi ce film est une grosse purge qui joue sur le déjà vu mille fois et le totally ridicule des situations (la scène des oiseaux, non mais sérieux…..). Parfois je peux passer outre ces défauts car l’histoire m’intéresse un peu (comme la nul Unborn, par exemple) mais ici, on frôle la nasitude absolue due à des effets de jump scares insupportables, une intrigue soporifique qu’on a vue en mieux à la télé (c’est dire) et des sfx qui puent (surprenant quand on sait que le réal vient justement du domaine des sfx) tant ils sont vilains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s