American Nightmare – Critique


an1

Titre Original: The Purge
Genre: Horreur/Thriller
Date de Sortie: 7 Août 2013 (France)
Durée: 1h25
Réalisateur: James DeMonaco

Avec: Ethan Hawke, Lena Headey, Max Burkholder, Adelaide Kane, Edwin Hodge, Rhys Wakefield, Tony Oller, Arija Bareikis, Tom Yi, Chris Mulkey, Tisha French, Dana Bunch

an2

Synopsis:

Dans une Amérique rongée par une criminalité débridée et des prisons surpeuplées, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an, pendant 12 heures, toutes activités criminelles, meurtres inclus, soient légalisées. La police ne peut intervenir. Les hôpitaux suspendent leurs services. Une nuit durant, les citoyens sont à même de définir leurs propres règles et de faire leur propre loi, sans avoir à craindre de sanctions. Au cours d’une telle nuit hantée par la violence et le crime, une famille va devoir faire un choix – bourreau ou victime ? – face à un inconnu venu frapper à sa porte.

 an3

The Purge, rebaptisé American Nightmare pour la France (ah qu’ils sont forts les français pour traduire un titre anglais en… anglais :/), est produit par les responsables de Paranormal Activity et Sinister. Rien qu’à la lecture de son synopsis, on peut y voir naître une chair de poule nous envahir. Voyez vous: une nuit par an, vous avez le droit de massacrer qui vous voulez de n’importe quelle manière et même le revendiquer sans jamais passer par la case prison ou être exécuté… à moins de l’être par autrui. Car cette seule nuit sanguinaire de l’année, les citoyens doivent choisir: tuer ou se protéger! Alors le seul, et pratiquement unique problème selon moi de ce long métrage, est qu’il est classé dans le genre horreur. Il ne faut pas le prendre tel quel car il vous décevra forcément! Par contre c’est un très bon thriller dans lequel sa mise en scène maîtrise son suspense de bout en bout en maintenant une tension permanente capable de nous crisper tous les membres de notre corps. D’ailleurs c’est un huis clos qui plante son décor exclusivement dans la grande maison familiale de nos héros! Je ne m’y suis pas ennuyé en partie grâce à cette curiosité et fascination de ce monde futuriste et imaginaire mais réaliste sachant gérer sa criminalité!

an5

Concernant le casting, ils sont pratiquement tous issus du petit écran. Mais trois personnages se démarquent du reste. Tout d’abord les parents! On retrouve Ethan Hawke, qui a brillé justement dans Sinister, en père protecteur prêt à tout pour sauver les siens quitte à franchir les limites de l’acceptable. Sa réaction face à cet étranger noir pourchassé par des tueurs, en glacera plus d’un. Puis y’a la mère, jouée par l’excellente Lena Headey, qui n’est autre que la méchante reine Cersei Lannister dans la série Game Of Thrones, mais habituée également au cinéma (Fausses rumeurs, 300, Dredd …). Dans American Nightmare, elle représente, à l’opposé de son mari, la morale et la justesse avant tout. Puis chez les killers, le blond Rhys Wakefield (Sanctum) apparaît dans chaque scène de façon inquiétante avec un sourire diabolique qui le rend aussi effrayant que ces fameux masques flippants.

Par contre on a envie de distribuer des claques aux deux gosses qui font conneries sur conneries en n’écoutant jamais leurs vieux et se dispersant toujours dans d’autres pièces de cette gigantesque baraque. The Purge fait de plus un constat inquiétant mais possible sur cette disparité entre classes où on extermine les pauvres et les gens de la basse population qui n’ont pas les moyens d’installer un système de protection pour leur habitation, histoire de nettoyer le pays… Finalement, American Nightmare parvient à faire trembler d’effroi non pas par une photographie gore pratiquement absente mais par son climat claustrophobe (comparable à celui de The Strangers avec Liv Tyler) via une nuit interminable à laquelle on ne réussit pas à deviner qui de la survie ou de la mort sera la réponse pour les protagonistes!

Note:  8/10

an6

BANDE ANNONCE:

an7

an4

Publicités

7 réflexions sur “American Nightmare – Critique

  1. Comme tu dois le savoir, je suis pas du tout d’accord avec ta critique. Comme tu le dis, le film est un huit-clos avec un bon climat oppressant serte, mais le film n’aurait pas dû ce limité à être un huit-clos. On n’a qu’une envie, c’est de savoir ce qu ise passe dehors, chez les voisins… Il y a potentiel a faire une vraie course contre la montre et un film très violent psychologiquement parlant. Ici on a un simple huit-clos qui ne sert à rien ou presque.

    • Perso je pense que le film aurait ete foireux si il se serait élargi jusqu’à l’exterieur , il n’y aurait pas cette angoisse étouffante tout le long :/ . Le fait que ce soit un huis clos , cela amplifie justement la pression et la terreur.

  2. /!\ Je sème des spoilers dans mes commentaires, je peux pas m’en empêcher.

    The Purge appartient à ma catégorie personnelle des « Rhâ, c’est dommage, la bande-annonce était tellement mieux » et qui englobe souvent les films survendus (à l’image de The Revenant, par exemple, que je trouve clairement surestimé)(mais bon, là n’est pas la question). Outre le fait que voir Cersei en brune m’a grandement perturbé (on a l’impression qu’elle a trente ans de plus, c’est gênant), le film manque d’ambition, à tous les niveaux, alors que l’introduction nous laisse supposer que ça va la nuit de l’horreur et de l’angoisse. Et puis en fait, non.

    De même que l’explication : la jalousie entre voisins riches qui vivent tous dans l’hypocrisie générale de leurs quartiers surprotégés, mouais bon, voilà quoi. Je pense que ça aurait eu plus d’impact justement si l’on s’était arrêté aux jeunes qui font ça gratuitement, pour se sentir exister une fois l’an (sauf que pour ça, y’a déjà Funny Games et son remake américain)(et ils le font déjà tous les deux très bien).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s