Rock the Casbah – Critique


rc1

Titre Original: Rock the Casbah
Genre: Comédie/Drame
Date de Sortie: 11 Septembre 2013 (France)
Durée: 1h40
Réalisateur: Laïla Marrakchi

Avec: Morjana Alaoui, Nadine Labaki, Lubna Azabal, Hiam Abbass, Omar Sharif, Raouia, Adel Bencherif, Lyes Salem, Assia Bentria, Hassan El Ganouni, Mohammed Ayad, Hadi Alaoui

rc2

Synopsis:

C’est l’été à Tanger. Une famille se réunit sur 3 jours dans la maison familiale suite au décès du père, pour se remémorer les souvenirs et partager sa perte, comme le veut la tradition musulmane. Il faut quitter les plages, les maillots de bain pour se vêtir de djellabas, réunir tout le monde et donner à la maison des allures d’enterrement. L’agitation est à son comble d’autant plus que cet homme n’a laissé derrière lui que des femmes. Tout va basculer avec l’arrivée de Sofia, la dernière des filles, celle qui a fait sa vie ailleurs. Actrice n’interprétant que des rôles de terroristes dans des séries américaines, elle arrive de New York après plusieurs années d’absence. Son retour va être le moyen de régler ses comptes avec ses sœurs et bouleverser l’ordre établi depuis toujours par ce patriarche. Entre rire et larmes, une hystérie collective va mener chacune de ces femmes à se révéler à elle-même…

 rc3

Après l’excellent Marock (voir ma critique ici ), la jeune réalisatrice marocaine récidive avec Rock the Casbah où elle plante les décors de son récit dans une citadelle de Tanger. Le thème principal de ce film, parfois drôle et d’autres fois poignant, est principalement la mort! En effet, le décès du patriarche, incarné par le très célèbre et rayonnant Omar Sharif, est le point d’entrée du scénario qui s’axe tout le long sur les trois jours de deuil, tradition musulmane, qui vont réunir sa famille, principalement des femmes, qui se remémore le défunt à travers des rires et des larmes. Cela a pour conséquences de réveiller un lourd secret qui pèse sur cette tribu marocaine au passé déchirant qui a mis à l’écart, avant cette tragédie funèbre, Sofia, l’héroïne du film. Elle est interprétée par l’attendrissante Morjana Alaoui, star également de Marock: ce qui en fait l’actrice fétiche de la cinéaste. On l’a également vu dans le film d’horreur Martyrs. Bref elle représente ici, la fille, et soeur, qui a fait ce choix de vivre sa vie librement aux states aux dépens des siens. Ce qui entraîne forcement de la jalousie mais aussi de l’admiration au sein de sa famille.

rc5

Le reste du casting de Rock the Casbah, qui est haut en couleurs, est composé de deux autres réalisatrices qui sont dans la peau des deux autres soeurs de la protagoniste, et donc filles du défunt. D’un côté, on a Aïcha, la prof coincée mais pieuse jouée par Lubna Azabal, vue dans Goodbye Morocco et de l’autre, Miriam, la beauté égocentrique qui ne pense qu’à son physique jusqu’à avoir refait ses seins le jour de la tragédie. Cette dernière n’est autre que la talentueuse libanaise Nadine Labaki qui a brillé dans le film Caramel! Les trois soeurettes, aux caractères bien trempés et en quête d’identité, se chamaillent sans cesse tout en parvenant à devenir attachantes à nos yeux. Sans lister, les autres acteurs, je retiendrai, la mamie jouée par Assia Bentria, qui adopte un tempérament comique presque semblable à celui de la cultissime Biyouna. Je ne serai pas étonné de savoir que son personnage est influencé par cette grande actrice citée… Et puis, je ne peux pas ne pas citer Hiam Abbass en mère de famille émouvante qui prend tout sur elle, Raouia en servante attentionnée touchante et chez les gars, le jeune Adel Bencherif (vu dans Le Prophète) en vilain petit canard injustement rejeté… Rock the Casbah nous offre des débats familiaux qui frôlent le burlesque, un peu trop peut être, mais sans jamais perdre de vue l’aspect dramatique. Ce film est aussi un message de liberté qui dénonce la condition des femmes et cela même jusqu’au partage de l’héritage. De son doublé convaincant, avec Marock, Laïla Marrakchi est dorénavant une réalisatrice à suivre de près.

Note: 7/10

rc6

 

BANDE ANNONCE:

rc7

rc4

Publicités

5 réflexions sur “Rock the Casbah – Critique

  1. …… étant moi même maghrébin, je ne ais pas si j’ai suffisamment de recul pour apprécier et critiquer ce genre de film …… trop de choses se mêlent ….. la tradition, la religion, le modernisme, les mentalités, la société dans ses différents niveaux …. ainsi qu’un lourd affect qui lie tout ça et qui me perturbe ……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s