Riddick – Critique


rid1

Titre Original: Riddick
Genre: Science-Fiction
Date de Sortie: 18 Septembre 2013 (France)
Durée: 1h59
Réalisateur: David Twohy

Avec: Vin Diesel, Jordi Mollà, Matt Nable, Katee Sackhoff, Dave Bautista, Bokeem Woodbine, Raoul Trujillo, Conrad Pla, Danny Blanco Hall, Noah Danby, Neil Napier, Nolan Gerard Funk, Karl Urban, Andreas Apergis, Keri Hilson

rid2

Synopsis:

Riddick a été laissé pour mort sur une planète brûlée qui semble exempte de toute vie. Pourtant, il se retrouve rapidement obligé de lutter pour sa survie contre des prédateurs aliens plus mortels que tous les humains qu’il a affrontés au cours de sa vie. Il trouve un refuge précaire dans une ancienne gare de transit interstellaire désaffectée. La seule façon pour lui de s’en tirer est d’activer une balise d’urgence et d’alerter les mercenaires et autres chasseurs de primes, qui se ruent vers la planète à la recherche de leur proie.

 rid3

Le réalisateur David Twohy parvient enfin à rendre sur grand écran la suite des aventures de Riddick pour compléter sa saga qui a debuté avec Pitch Black pour enchaîner sur le second volet intitulé Les Chroniques de Riddick qui n’a pas été un succès au cinéma. Pourtant même si j’ai adoré le premier opus que je trouve le plus réussi des trois, le deuxième titre reste tout de même excellent. Bref ce Riddick, produit entre autres par Vin Diesel lui même (qui a dû hypothéquer sa maison), s’est vu attribué un très faible budget de 38 millions de dollars, soit 70 millions de moins que le précédent! Ne changeant pas une équipe qui gagne, l’identité visuelle conserve les mêmes attributs jaunâtres orangés qui permettent de rendre palpable cet inquiétant et dangereux univers futuriste qui nous est dorénavant très familier. Ceci dit, ce long métrage adopte la même conduite scénaristique que Pitch Black, à savoir un survival gore où chaque personnage se fait dégommer voire charcuter l’un après l’autre et cela soit par un ennemi interne ou le plus souvent par les créatures monstrueuses et terrifiantes de cette planète sauvage qui sert de décor principal!

rid5

Vin Diesel porte carrément tout le film sur ses épaules bien balaises. Fidèle à lui même, il garde ce mérite de convaincre son public qu’il tient à ce personnage autant que celui de la saga Fast & Furious! D’ailleurs, il impose de sa présence, en mode survie dans le premier tiers de ce film où il est le seul acteur du casting à interagir avec le bestiaire dans le scénario! Et parmi, ces extra-terrestres animaliers, on s’attache assez fortement avec grand sourire à cette sorte de chien mi-dingo mi-hyène! Malheureusement, hormis Riddick, cette bête sera la seule de tous les personnages à être capable de développer une empathie à notre égard.

rid8

On a du mal à s’attacher à tous les mercenaires qui complètent ce casting. Beaucoup de brutes sans cervelles qu’on ne regrette pas de voir crever la bouche ouverte… Ceci dit, on pourra apprécier la performance physique de la blonde Katee Sackhoff que vous reconnaîtrez forcement si vous suiviez la série Battlestar Galactica où elle incarnait la pilote Starbuck. Et il y’a Matt Nable qui joue le rôle du père d’une des victimes de Pitch Black. Cela satisfera les fans qui décortiqueront les clins d’oeil dans les dialogues. Vous l’aurez compris, il vaut mieux avoir vu au moins Pitch Black pour mater Riddick! Pour terminer, quelle fut ma surprise lorsque j’ai démasqué la chanteuse Keri Hilson (protégée de Timbaland) dans un petit rôle bien sauvage comme il faut pour mettre en avant son jeu d’actrice. Elle se débrouille mieux que Rihanna:p! Riddick est finalement un très bon produit cinématographique de science-fiction, même si sa qualité est inférieure à celle de ses prédécesseurs mais au moins sans la contrainte des studios hollywoodiens, l’histoire se permet des libertés engageant une violence jouissive qui liquide des êtres humains antipathiques et c’est ce seul dernier point qui reste déplorable!

Note: 8/10

rid7

 

BANDE ANNONCE:

rid6

rid4

Publicités

5 réflexions sur “Riddick – Critique

  1. Bien d’accord avec toi sur cette critique, Riddick est une très bonne série b qui fera surtout plaisir aux fans. Après le grand public peut également aimer grâce à son action bien rythmé et son personnage charismatique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s