Fruitvale Station – Mini Critique


fs

Titre Original: Fruitvale Station
Genre: Drame
Date de Sortie: 1er Janvier 2014 (France)
Durée: 1h25
Réalisateur: Ryan Coogler

Avec: Michael B. Jordan, Melonie Diaz, Octavia Spencer, Kevin Durand, Chad Michael Murray, Ahna O’Reilly, Ariana Neal, Keenan Coogler, Trestin George, Joey Oglesby, Michael James, Marjorie Crump-Shears, Destiny Ekwueme, Bianca Rodriguez III

fs2

Synopsis:

Le 1er janvier 2009 au matin, Oscar Grant, 22 ans, croise des agents de police dans la station de métro Fruitvale, San Francisco. Le film raconte les vingt quatre heures qui ont précédé cette rencontre.

fs3

Présenté au Festival de Cannes 2013, dans le cadre de la section Un Certain Regard, et ayant remporté le Grand Prix ainsi que le Prix du public Au Festival de Sundance 2013, Fruitvale Station relate la mésaventure réelle et vécue du jeune Oscar Grant, afro américain vivant dans la baie de San Francisco, et cela durant le réveillon du 1er Janvier 2009 dans la station de métro éponyme du titre du long métrage. Je ne vais pas, et ne veux pas, vous dire ce qu’il lui est arrivé, et je vous conseille d’ailleurs même de voir ce film sans prendre connaissance de ces faits réels, de manière à vivre ce choc insurmontable que l’on subit en fin de récit et qui nous marque obligatoirement, surtout quand on réalise que cela est vraiment arrivé… Une injustice incroyable et effroyable est l’aboutissement de cette mise en scène menée avec brio, qui nous plonge agréablement et calmement dans la vie du protagoniste, ex-taulard repenti, se rattachant à l’amour de et pour sa fille, sa femme et sa maman! Il est incarné par Michael B. Jordan, vu dans Chronicle, qui est tout simplement époustouflant et d’une justesse incroyable dans son interprétation qui est plus que considérable même s’il partait avec cette facilité de ressembler étrangement au vrai Oscar Grant! A ses côtés, on retrouve la touchante et courageuse mère, jouée par Octavia Spencer (Snowpiercer) et sa meuf sous les traits de la jeune latino Melonie Diaz, qui est touchante lorsqu’elle doit affronter ce calvaire final! Serieusement, Fruitvale Station est un uppercut à couper le souffle que l’on se reçoit en plein estomac et qui a ce génie, malgré un rythme plutôt lent, de nous faire passer du rire aux larmes!

Note: 9/10

fs4

BANDE ANNONCE:

 fs5

fs6

Publicités

3 réflexions sur “Fruitvale Station – Mini Critique

  1. Ping: Mon Bilan Cinéma Janvier 2014 | La 7ème Séance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s