Ma série addiction (part. 3) – Dossier


Partie 1 du dossier Ma Série Addiction: ICI

Partie 2 du dossier Ma Série Addiction: ICI

PARTIE 3

Dans la deuxième partie des années 90, nageant en plein Côte Ouest, j’avais ce besoin constant de dévorer une pléiade d’histoires et de m’attacher à des personnages si lointains et paradoxalement si proches de moi. J’appréciais cet état d’esprit de savoir que des gens m’accompagnaient dans mon quotidien et lorsque je les retrouvais, je me sentais comme chez moi dans leur univers… Et c’est alors que la folie Beverly Hills arrive sur TF1, et la promo aidant, je me suis ainsi plongé aisément dans le monde des jumeaux Brenda et Brandon ainsi que tout leur entourage.

film-and-television

Il n’y avait certes pas de grosses intrigues mais c’était leur quotidien, environnement riche qui ne m’était pas familier, qui attisait énormément ma curiosité voire ma fascination à l’époque. Ceci dit, mon attachement s’estompa au fil des saisons, me rendant compte que ce que j’avais eu avec Côte Ouest, cet immense coup de cœur sériel, je ne le retrouvais finalement pas ici avec ces étudiants bourges. Mais son existence aura servi à un événement qui me sera bénéfique avec la naissance de son spin-off Melrose Place!

'Melrose Place' Early Cast Portrait

TF1 diffusait un épisode par jour et c’est avec délectation que je retrouvais ses résidents et la piscine mythique juste après mes cours en lançant mon magnétoscope. Ma hantise était qu’une panne électrique survienne avant ou pendant l’enregistrement des épisodes, le replay n’existant pas dans ma tendre jeunesse. Je peux dire aujourd’hui que j’étais un grand fan du show jusqu’à même commander via courrier des photos studio et promo du cast envoyées de la Grande Bretagne!

de7b60199564b419174e67b96f380706

Alison et Billy m’ont permis sans la moindre difficulté à les accompagner dans leurs joies et peines. Même si je reconnais que les intrigues au fil des saisons devenaient grossières mais elles n’en demeuraient pas moins puissantes et même cultes à ce jour! On se souvient tous de la bombe mythique posée par la rousse Kimberly faisant péter tout l’immeuble qui bizarrement ne tua que les seconds rôles! Ceci dit, je suis arrivé au bout de la dernière saison sans me lasser et j’ai même eu vraiment du mal à les abandonner, ou plutôt je dirai que je me suis senti abandonné par ceux que je chérissais…

Vous trouverez mon dossier complet sur Melrose Place : ICI !

10412561

En parallèle, je me souviens d’être tombé sous le charme d’une célèbre avocate empêtrée dans des situations loufoques. Cela passait le soir, une fois par semaine, et cela me convenait très bien. Ally McBeal m’apportait beaucoup de bien être de par les rires et big smiles que je me payais grâce à elle. Cependant, je pouvais rater des épisodes, cela ne me tuait jamais contrairement à Melrose où je serai certainement devenu colérique si j’avais du visionner le tout avec des chaînons manquants!

ER

Et puis il y’avait ces dimanches où je me prenais au jeu d’Urgences sur France 2 ou Antenne 2 il me semble à l’époque (mais à me corriger au cas où). Comme Ally, très peu de fil rouge ici mais c’était comme si ces locaux à Chicago faisaient parti de mon décor réel. Le cas de la plupart des patients m’impressionnait (j’en apprenais plus là que dans mes bouquins scientifiques) et les protagonistes semblaient normaux donc réalistes et plausibles.

55229c8f-8740-48bf-aab1-4d8c25bbfe5f-meg-ben-previeworg
Je souhaite préciser que durant une année, un SOAP au sens pur et dur  (sans décor extérieur ou très peu ici) accompagnait mon visionnage de Melrose Place. Il s’agissait de Sunset Beach au rythme qui égalait celui des Feux de l’amour. J’avais du temps à perdre je pense mais il m’aura marqué par son générique prenant de par sa musique et surtout le grand arc qui se passe sur une île où la majorité des héros se trouvent coincés avec un tueur en série qui s’avérait être le jumeau caché diabolique de Ben. Cela remplaçait bien les films d’horreur qui manquaient cruellement au cinéma même si ici c’était assez grotesque et démesuré pour rester dans la crédibilité. Mais une recette efficace qui sera reprise une décennie plus tard dans Harper’s Island, de meilleure qualité…

Flashback sur le générique de Sunset Beach RIEN QUE pour sa musique et son saxo enivrant 😉

the-simpson

A côté de tout cela,j’avais un autre rendez-vous quotidien, chaque samedi sur Canal + avec la famille des Simpson qui me faisait taper des barres. Je dissociais vraiment les dessins animés des séries TV. Mais avec du recul, je me rends compte que ce programme avait tout simplement pris la place de Cosby Show à mes yeux. Des retrouvailles avec une famille ordinaire exposant tout problème du quotidien sur un ton léger qui parfois cache une annonce voire une morale bienfaitrice. J’avais par contre un peu plus de mal avec South Park, diffusé les mêmes années. Un peu plus trash, je suis certainement passé à côté d’un grand phénomène mais on ne peut pas être partout à tout moment surtout à une période où l’on n’avait pas encore internet à la maison …

screen-shot-2016-08-18-at-9-17-01-am

Mais ma fascination pour les séries avait atteint son apothéose lorsqu’un certain soir de semaine, sur la 5, chaîne fétiche du moment qui diffusait chaque mardi soir les Accords du Diable, émission horrifique présentée par Sangria, se présenta à moi le premier épisode de la série Mystères à Twin Peaks! Ce fut totalement le gros coup de foudre! Suivre l’agent du FBI Dale Cooper qui atterrissait dans la petite bourgade de Twin Peaks pour résoudre la mort étrange de Laura Palmer où tous ses proches devenaient à tour de rôle le suspect idéal tellement ils étaient bizarres, allumés et/ou mystérieux. Je me souviens encore avec mes collègues de classe (j’étais au collège), on pariait sur le tueur ou la tueuse de cette pauvre victime qui cachait d’innombrables secrets où le fantastique avait aussi sa belle part à cette aventure. J’ai même envie de vous dire que ce chef d’oeuvre de David Lynch est ma série préférée tout genre et tout époque confondus.

71bfyjelfxl

J’étais réellement un grand fan de cette ingénieuse création que je me mettais moi même à faire mon analyse pour enquêter sur l’assassin de Laura, en y mettant toutes mes idées et théories sur un cahier de texte avec des photos des personnages découpées dans le Télé 7 Jours ou Télé Z. J’avais également acheté le livre de poche « Le Journal Secret de Laura Palmer » écrit par Jennifer Lynch, la fille de David, donc l’un des 2 créateurs de la série (l’autre moins souvent cité étant Mark Frost). Je revivais les grands moments de Laura depuis son enfance, en passant par son adolescence jusqu’aux derniers jours avant son meurtre. Plein d’indices y étaient distillés, ce qui accentuait mon exaltation à résoudre cette énigme. Et que dire de la bande son ouffissime et imprégnée à souhait de l’univers de Twin Peaks, composée par le brillant Angelo Badalamenti ou encore chantée (pour quelques titres) par la voix envoûtante de Julee Cruise (qui apparaissait dans le show). Mon premier album sous format CD était d’ailleurs la BO de Mystères à Twin Peaks

Revivez avec moi son somptueux générique:

2a470181e3f71219cc5dae5c536dc3e1

Passé ce cap de ce grand moment sériel de ma vie, il fut très difficile pour une série quelle que soit sa nature, de captiver mon attention. D’ailleurs, je n’avais jamais fait le deuil de cette fin inachevée de Twin Peaks qui est restée ancrée quelque part dans un petit coin dans ma tête et qui me sert bien souvent d’outil de comparaison avec les séries que je verrai par la suite jusqu’à présent encore. Mais bon Twin Peaks revient en mai 2017 , soit 25 ans plus tard et cela pour mon plus grand bonheur et ma plus grosse joie !

maries-deux-enfants-aurait-bientot-son-spin-off

Mais suite à cela, j’ai commencé à me désintéresser des séries, n’ayant pratiquement plus de rendez-vous journalier avec ma télévision même s’il m’arriver parfois de me fendre la gueule le dimanche devant Mariés, deux enfants que j’associais aux Simpsons mais en plus trash. Mais je pouvais rater des épisodes, privilégiant mes sorties, cela ne me stressait pas.

b407db53cf3c996bc61bc0d57c661f0b

Et le point ultime de ma répulsion envers ma sériephilie, c’était lorsque je découvrais Buffy et Charmed où les effets spéciaux étaient pour moi grotesques! J’avais, en tout cas pour le cas de la chasseuse de vampires, jugé sans avoir pris le temps de me pencher sur elle. J’ai bien entendu appris en grandissant qu’il ne fallait jamais critiquer sans connaître et comme on le dit souvent , il n’est jamais trop tard pour changer d’avis;  il se trouve que je me suis remis à Buffy il y’a 2 ans que je consomme de temps en temps quand je suis à jour avec mes séries actuelles. J’en suis à la saison 5 et je l’admets sans gêne que son créateur Joss Whedon a livré là une mythologie riche et fructueuse avec des personnages hyper travaillés et bien écrits! Donc, non Buffy n’était pas de la merde …

x-files-aux-frontieres-du-reel-promo-949678
Je clôture ce chapitre en précisant que donc suite à Twin Peaks, je n’ai suivi aucune série de bout en bout à la fin des années 90. Il m’est arrivé de voir un épisode de X-Files qui m’a interpellé. L’épisode sur les parasites dans un laboratoire. L’atmosphère me rappelait étrangement celui de Twin Peaks pour son côté fantastique. David Duchovny y a joué dans les deux show : une coïncidence? La deuxième s’est-elle inspirée de la première ?

Bref le cinéma m’avait kidnappé pour m’éloigner loin des chaînes tv jusqu’à ce qu’un jour d’octobre 2004, en plein voyage à New York, me baladant dans Times Square, je tombe sur des panneaux géants faisant la promo de Desperate Housewives avec des visages qui m’étaient très très familiers, à savoir celui de Marcia Cross (Kimberley de Melrose Place) et Nicollette Sheridan (Paige de Côte Ouest). Ma curiosité avait alors réussi à réveiller mon goût sériephile et il fallait donc à mon retour en France que je creuse un peu plus à ce sujet concernant ce SOAP. Surtout quand dans ma tête j’avais eu la même année des échos de mon entourage sur 2 autres grosses séries mais tout cela on en reparlera dans la prochaine partie 😉

image3

A suivre dans la partie 4 avec Desperate Housewives, 24 heures chrono, Lost, Heroes….

 

asuivre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s