Veronica Lake – Hollywood Portraits


vl1

VERONICA LAKE

14 Novembre 1922 – 7 Juillet 1973

Née à New-York, Constance Frances Marie Ockelman a des origines allemandes et irlandaises.

Son père meurt dans une explosion lorsqu’elle a douze ans. Sa maman, Veronica, se remarie l’année suivante.

En 1938, elle emménage avec sa famille à Beverly Hills.

vl2

On lui diagnostique une schizophrénie classique et pour gérer cela, sur les conseils de sa mère et son beau-père,elle suit des cours d’art dramatique au Bliss Hayden School of Acting à Hollywood.

Elle débute en 1939 par des rôles de figurations puis des petits rôles.

vl3

C’est dans le film Sorority House, où elle n’est que figurante, qu’elle se fait déjà remarquer par le réalisateur John Farrow grâce à son air mystérieux véhiculé par sa longue mèche blonde qui dissimule son œil droit.

Elle est alors présentée à Arthur Hornblow Jr, le producteur de la Paramount. C’est ce dernier qui lui donnera son nom de scène : Veronica Lake. Lake (lac en français) pour symboliser le bleu de ses yeux.

vl4

En 1941, elle signe donc un contrat à la Paramount. Et c’est cette même année qu’elle brille auprès du public dans le film L’escadrille des jeunes.

Elle enchaîne par la suite plusieurs rôles à succès où elle incarne à chaque fois la femme fatale. Essentiellement des films noirs. On peut même dire que tous les films dans lesquels elle joue entre 1941 et 1943 sont des hits au box office, notamment « Celles que fiers nous saluons » avec Claudette Colbert comme partenaire.

vl5

Avec Paulette Goddard et Dorothy Lamour

En 1942, le gouvernement lui demande de changer de coupe. En effet, en pleine seconde guerre mondiale, les femmes américaines se coiffent comme elle mais comme une grande partie d’entre elles travaillent dans des usines d’armement, leur coiffure n’est pas du tout pratique pour travailler à bon escient. L’actrice accepte de se recoiffer différemment.

En 1944, son jeu dans The Hour Before the Dawn est critiqué par la presse et le public car dans la peau d’une sympathisante nazi, son accent surjoué ne parait pas naturel lorsqu’elle parle. Paramount la positionne ensuite dans des films où son réel talent d’actrice n’est pas mis en valeur.

vl6

Mais elle parvient a épater encore une fois en 1946 dans Le Dahlia Bleu, son plus grand dernier succès au cinéma.

Ensuite les années passant, selon les dires, Veronica devient de plus en plus capricieuse et difficile à gérer. Elle se met également à boire.

De ce fait, en 1948 la Paramount décide de ne pas renouveler son contrat. Elle a du mal alors à retrouver de grands et bon rôles au cinéma. De plus, elle est arrêtée à plusieurs reprises pour ivresse et tapage.

vl7

De 1952 à 1966, elle continue à faire de brèves apparitions à la télévision.

Un journaliste la croise par hasard dans un bar en 1961 où elle y bosse en tant que serveuse. Cette histoire est publiée dans la presse, ce qui refait parler d’elle et lui permet d’obtenir quelques passages à la télévision.

En 1970, elle publie son autobiographie « The Autobiography of Veronica Lake » et obtient deux petits rôles dans des films discrets.

vl8

A l’age de 50 ans, elle est hospitalisée au Vermont (État du nord-est des États-Unis), sa santé mentale et physique continuant à se détériorer. Elle y meurt d’une hépatite quelques jours après son hospitalisation.

Hormis l’un de ses fils, aucun proche familial n’assiste à ses obsèques qui ont lieu à New York City.

On peut noter que Kim basinger joue le rôle d’un sosie de Veronica Lake dans le film L.A. Confidential. Egalement, la fameuse pin-up Jessica Rabbit dans Qui veut la peau de Roger Rabbit a été conçue sur son modèle mais en version rousse.

vl9

Avec Alan Ladd

Elle a joué dans 7 films aux cotés de l’acteur Alan Ladd.

Son surnom était « The Peek-a-boo girl ».

Dans la vie, Veronica a épousé 4 hommes . Elle a eu 4 enfants (2 filles et 2 garçons) issus de 2 mariages différents.

Veronica n’est peut être pas la plus grande actrice mais elle reste un mythe inébranlable de Hollywood qu’on reconnait automatiquement par sa légendaire coiffure masquant un œil, imitée par plusieurs artistes depuis dont la chanteuse de R&B Aaliyah entre autres.

 

 

vl10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s